Tunisie : des salariés de « Optimum Group Évolution » veulent se mettre en Scop

Print Friendly

Redeyef1Optimum Group Évolution est une entreprise de télémarketing dont le patron a disparu sans se soucier du paiement des salaires. Situés dans une région où les luttes sociales sont une tradition, ses salariés souhaitent aujourd’hui reprendre leur entreprise sous forme de coopérative de production.

Optimum Group Évolution est une entreprise de télémarketing dont le siège se trouve à Redeyef près de Tozeur et Metlaoui, à 30 km de Gafsa, grande ville du centre sud Tunisien. Comme cela arrive souvent depuis le début de la révolution Tunisienne, le patron a disparu sans se soucier des salaires, ni des salariés. Mais il y a une tradition de lutte dans cette région.

Redeyef a été un des points forts des luttes des salariés des mines de phosphate qui précéda le déclenchement de la révolution. Cette ville se situe dans le bassin minier de Gafsa, 400 km au sud-ouest de Tunis. La région des mines ressemble à un paysage lunaire. Au dessous des montagnes, entre Moularès, Redeyef, Mdhilla et Metlaoui, il y a un vrai trésor : 600 millions de tonnes de phosphate, propriété de la société publique Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG). C’est dans cette région qu’a commencé en 2008 le plus important mouvement social du pays des vingt dernières années. Un mouvement spontané et populaire qui continua de lutter malgré la dure répression. Cette région est aussi proche de Sidi Bouzid où la révolution Tunisienne a commencé.

Les salariés de Optimum Group Evolution souhaitent aujourd’hui reprendre leur entreprise en coopérative de production, situation délicate dans un pays où ce statut n’existe pas encore. Nous publions ici la déclaration des salariés de cette entreprise.

Centre d'appels de Redeyef abandonné par les employeurs

Centre d’appels de Redeyef abandonné par les employeurs

                                                                              Redeyef, le 8 avril 2013

Nous soussignés…

Déclarons que nous sommes les anciens salariés de « Optimum Group Evolution ». Nous avons tous travaillé de 2009 à mars 2011 en tant que télé-enquêteur, notamment pour le compte de grands clients tels que Tunisie Telecom.

Nous avons été abandonnés par le patron de l’entreprise, Mr Mohamed Nidhal Battini, qui nous a licenciés sans nous payer 2 mois de salaire et a fermé les locaux de l’entreprise sans se soucier de ce que nous allons devenir.

Actuellement, en avril 2013, Optimum Group Evolution garde toujours au troisième étage du bâtiment appartenant au Pôle Technologique de Gafsa dans le centre ville de Redeyef une plate-forme du centre d’appel toute équipée. À cet étage du Pôle se trouvent 40 ordinateurs équipés de logiciels de télé-enquête et contenant les bases de données avec lesquelles nous avons travaillées.

Mr Mohamed Nidhal Battini ne s’intéresse plus depuis 2 ans à ces ordinateurs, ces logiciels et cette base de données. Il a complètement abandonné l’entreprise et ne vient pas à Redeyef. Nous par contre, nous souffrons du chômage forcé et nous voulons reprendre le travail.

Comme l’outil de travail de notre ancienne entreprise se trouve à Redeyef et que nous habitons tous à Redeyef, contrairement à M. Battini et aux anciens cadres de « Optimum Group Evolution », nous déclarons notre volonté de reprendre le travail dans le bâtiment du Pôle Technologique de Gafsa dans notre ville.

Nous nous constituons en coopérative de production et nous déclarons vouloir :

  1. Remettre en marche les ordinateurs et les logiciels avec l’aide d’informaticiens compétents de Redeyef;
  2. Recontacter nos anciens clients, notamment Tunisie Télécom et leur dire que nous sommes prêts à reprendre le travail avec eux ;
  3. Avec l’aide du Forum des Droits Economiques et Sociaux de Redeyef et Avocats Sans Frontières nous souhaitons négocier avec Mr. Battini pour trouver une formule juridique de reprise de l’entreprise qui soit satisfaisante pour nous et pour notre ancienne direction ;
  4. Avec l’aide de militants de l’UGTT des Centre d’appels embaucher de nouveaux cadres et superviseurs pour gérer notre coopérative ;
  5. Trouver de nouveaux clients pour notre entreprise la Coopérative des Centre d’Appels de Redeyef, créer de nouveaux emplois pour les jeunes de Redeyef et vivre dans notre ville.

Pour cela nous demandons l’aide de toutes les forces militantes de Redeyef, du bassin minier, de Tunisie et ainsi que l’aide de nos amis de l’étranger afin de mener à bien notre projet, important pour notre ville, nos familles et notre place en tant que citoyens de Tunisie.

Partager cet article :
Ce contenu a été publié dans au présent, Luttes, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*